Règles basiques du polo

Publié le: décembre 16, 2014

Filled Under: Introduction au Polo, CONSULT

Vues: 1653

Tags: , ,

Le polo est un sport qui rassemble deux équipes chacune constituée de quatre joueurs sur un grand terrain d’herbe mesurant environ sept fois la taille d’un terrain de football classique. Deux poteaux de buts – pliables pour des raisons de sécurité – sont situés aux deux extrémités du terrain; une longueur de 7.32 mètres les sépare et aucune hauteur n’est imposée.

Tous les joueurs sont munis d’un grand un fin maillet avec lequel ils doivent frapper la balle pour tenter de l’envoyer entre les deux poteaux. Chaque « goal » compte un point (suivez l’actualité de l’Argentine Polo Rules à ce sujet). La balle est fabriquée exclusivement avec du bois ou du plastique dur et résistant; elle est en règle générale blanche. Son diamètre est de 7.5 cm et son poids de 130 grammes. C’est la tête du cigar sur le maillet qui permet de frapper la balle.

Une partie de polo se joue en 6 périodes (aussi appelées « chuckers ») de 7 minutes et demi. Le temps réel de jeu ne comprend que les actions : de cette manière, le chronomètre est arrêté chaque fois qu’un faute est commise.

Alors que les joueurs performent d’un bout à l’autre de la partie de polo, les chevaux de polo ne peuvent en général pas jouer deux « chuckers » consécutifs. Le polo se concentre avant-tout sur la sécurité des chevaux. Par exemple, si la bande de polo d’un cheval se défait, l’arbitre sonne un coup de sifflet pour suspendre le jeu.

Tant le cheval que le cavalier courent le riisque permanent de perdre l’équilibre, de chuter sur le gazon ou même parfois de casser un membre/une jambe/un bras. Cependant, le jeu n’est pas arrêté lorsque un joueur souffre d’une chute inoffensive. Même si le polo est un sport difficile et rapide, les blessures se font rares. Pour se protéger, les joueurs portent des casques, des genouillères et les jambes des chevaux sont enveloppées par des bandes de polo qui les protègent des éventuels coups.

Après chaque « goal » marqué, les deux équipes changent de côté. Cette règle vient des colonies chaudes et ensoleillées où jouer face au soleil était un réel désavantage. En outre, cette règle a été imposée pour éviter que le côté de l’équipe la plus faible soit désavantagé face à une équipe qui aurait tendance à mener voire gagner plus facilement.

Le niveau des joueurs de polo est évalué sur une échelle de -2 pour les débutants (0 en Argentine) à 10 (très rarement atteint), appelé handicap – comme au golf. Plus un joueur pratique le polo dans des tournois et marque des goals, plus il peut échelonner et gagner des handicaps.Une cote élevée est si difficile à atteindre que 90% des joueurs américains sont évalués à 2 goals ou moins. Cependant, l’Argentine qui est composée du plus grand nombre des meilleurs joueurs de polo pourrait voir ses joueurs atteindre beaucoup plus de 10 de handicap si les règles le permettait.

Cette échelle est cruciale pour l’organisation des équipes de polo : en effet, les handicaps de chacun des joueurs s’additionnent pour obtenir un handicap total de l’équipe; c’est comme ça que l’on peut évaluer le niveau de l’équipe en général.
Les tournois de handicap vont de « Low Goal » à « High Goal » comprenant les restrictions et les limites de chaque handicap. Les tournois allant de -8 à +4 goals sont considérés comme étant des « Low Goal ». Les tournois allant de +4 à +16 goals sont considérés comme « Medium Goal », et ceux allant de +16 à +40 goals comme étant « High Goal ».

  • Field and Balls
  • Playing Polo
  • Polo Ponies
Post précédent:
Post Suivant:

Les commentaires sont fermés .