Dictionnaire de Polo par Horacio Laffaye

Polo dictionary created by Horacio Alberto Laffaye in 1995. These are a few worlds that we can find in the same which counts more of 6.500 definitions.
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ
A concise guide to Polo: Livre de John Watson publié en 1989. Il décrit le jeu d’une manière assez rudimentaire; l’intérêt étant la comparaison entre les règles du jeu britaniques et nord-américaines.
A guide to Training and Stable Management of Polo Ponies for Beginners in India: Guide pour la formation des poneys de polo et la gestion des écuries pour les debutants en Inde. Surement le titre le plus complet dans la literature équestre. Il a été publié en 1927 par Wilfred Sheppart.
A manual of Polo: Brochure écrite sur les Iles Philippines par William Cameron Forbes en 1910, précedent le fameux “As to Polo”.
Coupe Abbott: Tournois en Nouvelle Zélande.
Abercrombie&Kent: L’équipe américaine sponsorisée par Geoffrey Kent, vainqueur du championnat de l’US OPEN et de la coupe d’Or.

Advanced Polo: Le second des ouvrages publiés par le joueur australien Sinclair Hill. Il décrit dans cette oeuvre ses concepts tactiques, qui se résument dans les 4P : la position, la possession, l’étape (la vitesse) et la pénetration. Il explique également sa “théorie centrale” : marquer la difference en glissant latéralement sur le terrain et en attaquant au centre du terrain.
Alberdi, Enrique J. (Quito): Joueur argentin, numéro 3 et capitaine des équipes de Coronel Suarez et Venado Tuerto, gagnant de 12 championnats Open d’Argentine (1934, 35, 44, 46, 47, 48, 49, 50, 52, 53, 55 et 57), d’Open de Hurlingham et de la sélection national qui à gagné la Série Interaméricaine en Californie et le Championnat Mondial en 1949, la Coupe des Amériques en 1950 et la médaille d’or aux Jeux Panaméricains en 1951. Il était suppléant de l’équipe gagnante aux Jeux Olympiques de Berlin et de la Coupe des Amériques a Meadow Brook. Il à gagné les coupes Province de Buenos Aires, Camara de Diputados, Anchorena, Campana del Desierto, Jockey Club, Ravenscroft, Belgrano, 9 de Julio, Republica Argentina et San Martin. Président de l’Association Argentine de Polo en 1949-52. Il est mort dans un accident d’avion piloté par lui-meme. Quito Alberdi était l’un des plus grand joueur de polo dans le monde. Le plus grand des célèbres frères attire rapidement l’intérêt géneral. Très rapidement, Manuel Andrada l’a repéré et l’invita a jouer avec son équipe à Washington. A coté de la Paisano, Quito Alberdi perfectionnait son jeu, acquérissait petit à petit la sérenité du joueur, modélisait sa pate de chasse et a appris que la partie n’était terminée que lorsque la dernière minute du temps réglementaire était terminée. Cavalier de haut niveau, doté d’un remarquable sens de l’emplacement et de la vitesse à été félicité pour l’énergie qu’il plaçait dans ses actions. Il partagea à trois reprises avec sa jument Marionette la coupe Lady Susan Townley. Il est arrivé aux 10 goals de handicap en 1943.
Copa America : Tournoi aux Etats-Unis en équipes de 16 à 20 goals; connu auparavant sous le nom de Championnat des 16 goals.
Copa de las Americas: C’est aujourd’hui le tournoi international le plus important. Crée en 1926 à la suite d’une suggestion de Jack Nelson, depuis que les anglais avaient rejetés une proposition qui permettait à d’autres pays de participer à la Coupe du Westchester qui se disputait entre les Etats-Unis et la Grande Bretagne. La Coupe des Amériques s’est déroulée pour la première fois en 1928. Le trophée en lui meme à été remis en 1932 par le president Agustin P. Justo et à été dessiné et fabriqué par l’entreprise Mappin et Webb à Buenos Aires.
Arbitre: La personne détenant l’autorité pendant le match, qui est en permanence à l’extérieur du terrain, dans une position centrale et dont la fonction est de se prononcer sur une faute lorsque les juges sont en désaccord.
Copa Republica Argentina: Championnat national avec handicap. Crée en 1929 à la demande de Francisco Ceballos; la finale se joue entre les gagnants des différents circuits.
Assistants du juge: Ce sont les personnes placées derrière les poteaux qui informent le juge des fautes ou d’autres incidents de jeu a proximité des poteaux. Ils sont également connus sous le nom de signaleurs.
Allemagne: Le Polo en Allemagne se joue depuis 1898, date de la création du Polo Club de Hamburg. Pendant la É-2nd Guerre Mondiale, il existait quelques clubs actifs à Berlin, Bremen, Colonia, Franconia, Hamburg, Hannover et Munich.
Aux Olympiades de Berlin en 1936, le polo est devenu un sport officiel et à cette occasion à été construit le stade Maifeld, ayant une capacité de 65.000 spectateurs et toujours utilisé aujourd’hui.
Après la 2nd Guerre Mondiale, le polo à été redécouvert en 1956. Il existe aujourd’hui des Polo Club à Berlin, Dusseldorf, Franconia, Hamburg et Munich.

Backhander: Litéralement, le dos de la main. Coup arrière dont la creation revient à l’irlandais John Watson. Aux Etats-Unis, il à longtemps été considéré comme un coup illegal.
Bottes de Polo: Traditionnellement et depuis toujours fabriquées de cuir marron, en opposition aux bottes noires avec des bordures marrons portées par les chasseurs.
Belgrano: Le deuxième club de polo en Argentine, qui a été de courte durée, puisque la plupart de ses membres ont fait défection au Hurlingham, fondateur de cette institution. Parmi les premiers joueurs Francisco Balfour, RR McIver, CS Owen, C.Thursby, R.Scott Moncrieff et J.Kennedy Cassels, ce dernier étant le secrétaire du club, qui a cesser ses activités en 1895.
Birmanie: Le polo a commencé a se jouer au Myanmar en 1896, quand le Commissionaire de Pegu, Todd Naylor, a donné son nom à une coupe qui s’est jouée a Maymyo. En 1904, a débuté la compétition pour le Championnat Open de l’Association de Polo de Birmanie. En 1916, les handicaps se sont introduits, ainsi que 5 nouvelles coupes; en 1917 la Lin Chin Tsong à Rangun; en 1920 la Fane Senior qui s’est jouée a Maymo. Ensuite la Coupe Frontier et la Coupe Harcourt Butler, en l’honneur du président de la Birmanie, Harcourt Butler.
Cheval de bois: Un cheval de bois qui permet aux joueurs de pratiquer leur coups de polo dans une cage métallique. Il à été dessiné par Gordon Withers.
Cheval de Polo: Meme si il n’y a pas une race determinée, les particularités du cheval de polo constituent une conformité dont les détails sont expliqués ci dessous :
Vue d’ensemble :

Taille moyenne (1.55 mètres), et poids moyen : 500 kilos
Forme : corps pas épais, mais musclé.
Construction : squelette fort
Tempérament : pur sang
La tete : bien proportionnée et sèche, pas de profil pointu ni rectiligne et des machoires bien espacées.
Les oreilles : moyennes, pointues, minces et bien placées.
Les yeux : grands, clairs, complets et brillants, paupières minces, expression vivante.
Le cou : long, elegant, et bien géré sur les extrémités.

Membres intérieurs :
Epaules: longues, obliques et bien musclées.
Pattes : longues, musclées et bien dirigées.
Les genoux : droits, larges et secs; tendons fins, solides et bien concus.
Les noeuds : amples, droits, secs et forts.
Les paturons: moyens, obliques, souple et résistant.

Le tronc :
Croix: oblique et mince
Poitrine: profonde et pas trop large
Cotes: profondes, régulièrement arquées et convexes, longues et bien reliées
Rein: court mais large, musclé.Ca
Flanc: profond et complet, ligne de fond sèche.
Hanches: larges, arrondies et lisses
Croupe: longue, horizontale, solide, lisse et harmonieusement formée.
Queue: bien insérée et placée élégamment.

Membres postérieurs :
Cuisse: pleine, profonde et musclées.
Grasset: large, fort et sortant
Jambes: longues, larges et musclées
Jarret: droit, profond, large, sec et lisse
Canon: court, large avec les tendons plutot limités
Les paturons: spacieux, secs et forts

Action
Etape: rapide, libre et relachée.
Trot: libre, élastique, droit avec une action basse.
Gallop: vigoureux, relaché, démontrant un bon équilibre
En ce qui concerne le comportement du cheval pendant le jeu, il doit avoir un bon équilibre, un caractère calme et résistant au stress, avec de bon rênes et être réactif et rapide.

Le casque: L’élément de protection pour la tête du joueur. L’invention de ce casque se doit à l’anglais Gerald Hardy. Il l’a appelé le “casque australien” et comprend un rebord sur toute sa circonférence, il est rarement utilisé dans le monde, sauf en Angleterre.
Le commencement de la partie: Il existe 3 manières de commencer un match de polo. La première consistait à placer la balle au centre du terrain, et les chevaux galopaient des deux cotés du terrain pour atteindre la balle, ce qui était extrêmement dangereux.
Puis cette règle à évolué pour qu’il n’y ai seulement qu’un cheval de chaque équipe qui court chercher la balle, et enfin nous arrivons à la manière d’aujourd’hui, soit de lancer la balle entre les deux équipes allignées au centre du terrain.
Corner: Nom donné à la faute décernée lorsque l’équipe qui défend envoie la balle derrière la ligne arrière.
Initialement, le coup franc s’effectuait depuis l’angle qui reliait les lignes de champs transversales et laterales du terrain, de la même manière qu’au football. Puis le coup franc est passé à 6O yards à l’opposé du lieu ou à été tiré la balle. Aux Etats-Unis jusqu’en 1919, au lieu d’un coup franc, il était déduit ¼ de but à l’équipe fautive.
Le chronométrage: Dans chaque match, un intervalle de 3 minutes chaque 10 minutes de jeu et après chaque but est à respecter.
Le Comité d’Hurlingham a modifié la durée, de match de moins d’une heure à des matchs d’une heure et 10 minutes, avec un intervalle de 5 minutes toutes les 20 minutes de jeu. Il y a également une alternative à cette règle, soit 4 fois 15 minutes avec un intervalle de 3 minutes entre chaque. Aux Etats-Unis, les règles de 1890 indiquent 3 périodes de 20 minutes chacune, excluant le temps entre les buts et les retards. Le temps de repos est de 10 minutes.
Chili: Le premier Polo Club Chilien à été crée a Valparaíso en 1892. Le 22 nomvembre 1893 s’est joué le premier match international entre le Chili et l’Argentine à Valparaíso; remporté 9 à 8 par léquipe du Chili compose de H.Lyon, Edmonson, Víctor Raby et Scott. En 1931 une équipe chilienne s’est déplacée en Argentine pour participer à l’OPEN et sont revenus en 1944, 1947 et 1949. Une autre équipe chilienne à participer à la Coronation Cup en Angleterre en 1953, mais l’arrivée tardive de ses chevaux l’a empeché de démontrer sa réelle capacité de jeu.
Les coups au polo: On retrouve 4 coups fondamentaux au polo:
-Le coup en avant par le coté de la boucle
-Le coup en arrière par le coté de la boucle
-Le coup en avant par le coté de montage
-Le coup en arrière par le coté de montage.

Avec 3 divisions chacune:
-le coup direct qui pulse la balle en ligne droite
-le coup de travers, qui pulse la balle a travers la ligne du corps du cheval
-le coup par effet, qui pulse la balle sur la ligne du corps du cheval.

Droit de passage: L’une des règles fondamentales d’un jeu de polo. A tout moment de la partie lorsque la balle est en jeu, il existe une priorité entre deux joueurs que l’on apelle “droit de passage”, elle est considérée comme la zone située devant tout joueur qui s’est placé dessus et dans la direction vers laquelle le joueur se dirige. Ce droit de passage ne doit pas etre confondu avec la “ligne de balle” qui depend de la vitesse et de la distance relative d’un joueur par rapport à un autre.
Les double rênes: L’utilisation des double rênes permet un meilleur contrôle, et surtout plus précis de l’action de freinage. Les rênes doivent etre pris entre le pouce et l’index de la main gauche; le frein entre l’index et le majeur.
Durée de la partie: Initialement, les matchs duraient une heure, ils se jouaient trois chukkers de 20 minutes chacun, pour ensuite arriver à quatre chukker de 15 minutes chacun. Peu à peu, la durée d’un chukker s’est raccourci de plus en plus : au depart de 6 à 10 minutes, puis de 7 à 8 minutes pour arrive aujourd’hui a des chukker de 7 à 8 minutes chacun. Dans les parties les moins importantes, il se peut de trouver 6 chukker de 7 minutes.
Etats-Unis: Le Polo à débuté aux Etats-Unis avec James Gordon Bennett, qui après avoir assisté à des matchs en Angleterre, décida de ramener des maillets et des balles pour essayer ce nouveau sport avec ses amis. En 1876, des matchs commencèrent à se jouer à l’Académie d’Equitation de Dickel à New York, avec des poneys apportés du Texas par Harry Blasson, un instructeur. Le petit groupe de joueur à été transféré à l’hippodrome Jerome Park dans le compté de Westchester et quelques mois plus tard s’est fondé le Polo Club de Westchester. Il s’est rapidement déplacé à Newport, ou s’est joué en 1886 le premier match international entre l’Angleterre et les Etats-Unis. L’Association Américaine à été fondée en 1890 et le concept d’handicap individuel est apparu au même moment.
Les Etats-Unis ont gagné la Coupe Westchester en 1909, l’ont défendue en 1911 et 1913, l’ont récupérée en 1921 et ne l’ont plus perdue jusqu’en 1988.
Ils ont également gagné la Coupe des Amériques en 1928 et 1932 ainsi que la Avila Camacho de nombreuses fois. Aux Jeux Olympiques, la médaille de bronze leur à été décernée en 1920, d’argent en 1924 mais n’ont pas participé en 1936. Ils sont arrivés à la deuxième place du Championnat Mondial en 1949.
Les équipements: Dans le code de Silchar, il était autorisé d’utiliser des éperons et des fouets. Le Comité de Polo d’Hurlingham à interdit l’utilisation des éperons à pointes, alors que l’Association Américaine de Polo à déclarer “l’interdiction formelle d’utiliser toute sorte d’éperons”. Les balles devait avoir l’approbation du Comité, mises en place selon les instructions de Hartopp. Le Comité d’Hurlingham à declare “Les joueurs sont autorisés à jouer avec tous types de balles”.
Pour la première fois, le CPH (Comité de Polo d’Hurlingham) à établit la taille de la balle à 3 pouces de diamètre, tandis que l’Association Américaine de Polo à decider que les balles seraient en racine de bambous, de 10,5 pouces de diamètre et 4 once de poids. Aux Etats-Unis, ils ont préféré la balle en bois de tilleul, seulement recouverte de peinture. La balle devait avoir une taille de 3, 5 pouces de diamètre et ne pouvait pas éxcéder les 5 onces en poids; elles devaient également être approuvées par le Comité. Aujourd’hui, les règlements ne spécifient pas de taille, de poids, ou de matières spécifiques, cependant, le port du casque est obligatoire. Si les chemises des équipes étaient similaires, un tirage au sort était mis en place. Aujourd’hui, l’accord se fait en fonction du rang des équipes dans le classement.

Fédération Internationale de Polo: Organisme qui regroupe toutes les entités nationales de polo. Crée à Buenos Aires en 1983, la FIP a organisé deux tournoi mondiaux d’équipes de handicap 10 à 14 et a publié un règlement international du jeu de polo en 1988.
Forbes, William Cameron: Homme d’Etat et écrivain américain (1870- 1959). Il jouait dans un club de polo à Dedham, près de Boston et sur le terrain de sa propriété Gay Farm, atteignant un handicap de 4. Il a été Président des Philippines, et a écrit un livre intitulé « A Manual of Polo » qui a formé la base de l’ « As to Polo », un des classiques de la littérature et des joueurs de polo. Il a été traduit en castillan par Carlos Rodriguez Egana. Il y explique sa théorie Forbes du jeu en “colonne” et l’objectif idéal d’une attaque directe.
Faute: Infraction aux règles du jeu. En general, l’arbitre pénalise l’équipe en infraction sur un coup franc. Aux Etats-Unis jusqu’en 1919, à la place de tirer un coup franc, il était directement déduit ½ goal à l’équipe fautive.

Greenwich: Club de Greenwich dans le Connecticut, crée par Peter Brant et affilié en 1984. La fameuse équipe White Birch était originaire de la propriété de Brant, et était constituée de lui-même ainsi que du promoteur Gutierrez et de H.A Laffaye. Le quatrième joueur choisi en fonction du handicap de chaque tournoi.
Ham Polo Club: Ce club de Londres a été fondé en 1931 près de la commune de Ham et était utilisé avant la guerre comme une terre appartenant à un proche de M. Storey, proche de Ham Gate à Richmond Park. Après ce conflit, le jeu a repris au club, avec l’aide de plus de Stanley Deed, “Deedo” et d’autres, y compris sa femme Nancy et Mme Fleming. Plus tard, William “Billy” Walsh a été mis en charge des chevaux, à venir et petit à petit, à réussi a avoir 50 chevaux. Depuis 1977, le club a son propre terrao, à Ham House, Petersham, Surrey. Ham Polo Club organise des tournois et Le Polo Magazine.
Le Handicap: Il représente le niveau d’un joueur, mesurée en goals. Crée en 1888 par Henry L. Herbert, le premier président de l’Association Américaine de Polo et adoptée par les Britaniques et l’Argentine en 1910. Le niveau maximal était toujours 10 goals et le minimum 0. En 1948, les Britanniques ont créé le -1 et -2 pour mieux séparer les joueurs de bas niveau.
India: L’histoire du Polo remonte à 2000 ans quand il se pratiquait en Perse, Inde et Chine. Le polo à été redécouvert par des officiers britanniques à Manipur, dans le nord-est de l’Inde. Ils ont formé le premier Polo Club à Cachar en 1859 puis un second à Calcutta en 1862. Le sport s’est rapidement étendu dans le reste du pays, joué par des britanniques et des indiens. Le regiment 11 des Lanciers du Bengale à été le premier à adopter le sport. En1902, il existait déja 175 clubs.
L’Association Indienne du Polo à été fondée en 1891. Les principaux tournois étaient l’Open et l’Inter-régiment. L’équipe de la IPA (Indian Polo Association) à remporté la première place lors de la Coupe Coronation le 15 juillet 1911, avec une équipe composée de Leslie Cheape, Shah Mirza Beg, Gerald Ritson et Vivian Lockett.

Joueur n°1: Le premier attaquant est celui dont les caractéristiques exigent un joueur opportuniste, rapide, aggressif et confiant pour tirer la balle au but à une vitesse quelconque et d’un angle quelconque.

Joueur n°2: Le joueur numéro 2 à un poste dont les caractéristiques correspondent à peu près a ceux du joueur numéro 1. Cependant, il peut etre moins agressif mais nécessairement plus actif et avec un plus grand controle sur la balle et le jeu.
Joueur n°3: Le numéro 3 est le poste “clé”, nécessitant le travail le plus intense et le plus concentré car il demande une maitrise absoule de tous les types de coups, de beaucoup d’expérience, d’une grande connaissance des tactiques et d’un controle de soi-meme. Sa position intermédiaire implique la responsabilité de gérer toute l’équipe.
Joueur n°4: Numéro 4 ou arrière, il exige de la force et de la sécurité, surtout pendant les coups par l’arrière, c’est un joueur marqué qui demande une grande capacité à marquer des points.

Kenya: Le Polo est arrivé au Kenya en 1903, quand il a commencé a se jouer des matchs sur un terrain de Nairobi Hill, en face de la caserne du régiment Rifles Africanos du Roi. En 1909, le duc de Connaught a visité le Kenya et a decerné la Coupe qui porte aujourd’hui son nom lors du Tournoi de l’Open de Kenya. Le polo se joue actuellement à Nairobi, Gilgil, le Nord du Kenya et Nanyuki.
La ligne de la balle: La ligne de la balle représente la ligne de la trajectoire de la balle, ou la longue ligne. Il est essential et obligatoire pour les juges de reconnaitre cette ligne pendant toute la durée du match.
Lloyd, John Hardress: Joueur irlandais, handicap de 10 en 1913. Auteur de “Polo, algunos apuntos sobre el juego.” Le brigadier Lloyd, né en Irlande en 1874, était un membre de l’équipe internationale britannique en 1909 et capitaine en 1911. Il a commencé à jouer en tant que cadet à l’académie militaire de Sandhurst, en continuant sa pratique tout au long de sa carrière militaire avec les Guardias del 4 de Dragones. Lloyd, qui a toujours joué numéro 3 ou 4, a remporté le Open d’Hurlingham en 1905, 1906 et 1909 avec l’équipe de Roechampton et l’Open de Ranelagh de 1904 à 1907. Il a été capitaine à plusieurs reprises de l’équipe internationnale irlandaise. Il a rejoint l’équipe de All Ireland dans les Jeux Olympiques de 1908. Il a également remporté la Coupe Roechampton.

Malte: Le Malta Polo Club à été crée en 1876, mais le polo n’a commencé à etre joué qu’a partir de 1868, avant le commencement en Angleterre, sur deux terrains à Marsa. Les amiraux Roger Keyes et Louis Mountbatten, marins mais également joueurs ont grandement contribué au développement du polo sur l’ile de Malte. Les coupes Ormsy-Johnson, Rundle, Prince Louis, Spencer, Subalterns et Du Cane y ont été organisées.

Nombre de joueurs: A l’origine du polo, les Manipouriens jouaient avec 7 joueurs et 2 gardiens de but. Il y avait 2 gardiens car les points pouvaient etre marqués tout au long de la ligne de fond. Les règles de Silchar spécifiaient également qu’aucun des joueurs n’avaient l’autorisation d’être sous l’influence de substances illicites (hashish).
Les règles du lieutenant Hartopp sont différentes : il n’y a pas plus de douze joueurs qui peuvent jouer dans un match, alors que le premier règlement de Hurlingham (1874) réduisait la quantité de joueurs à 6 de chaque coté.
Cette modification était nécessaire car un trop grand nombre de joueurs sur le terrain ne permettait pas à chaque joueur de toucher la balle mais surtout entrainait une succession d’émeutes permanante, plus qu’un jeu agreeable.
L’Association Indienne de Polo à elle limitée le nombre de joueurs à 4 par coté.
L’Association Américaine de Polo à autorisé des équipes de 2 à 3 joueurs en cas de situations exceptionnelles comme la Turnure Cup.
Le règlement de la UPSA de 2007 stipule qu’aucun joueur ne peut représenter plus d’une équipe dans un meme tounoi.
Enfin dans tous les règlements, en cas de lesion, un remplacant par joueur est autorisé.
Les numéros: La pratique de mettre des chiffres sur le dos des joueurs ne s’est dévelopée qu’a partir des années 20. Avant cela, les numéros des joueurs étaient inscrits sur des dossards, en particulier pour les matchs internationnaux.

Oyster Bay: Club américain situé dans la province de Long Island, affilié en 1890 et l’un des fondateurs de l’Association américaine de Polo. Le polo a commencé autour de 1880 grâce a Francis Townsend Underhill, qui a construit un terrain tout près de Fleetwood, une maison qui existe toujours, et où le polo se jouait avec chavaux apportés de son ranch de Santa Barbara, en Californie. Theodore Roosevelt, alors président des États-Unis, était l’un de ses joueurs les plus enthousiastes. D’autres l’étaient également, comme Elliott Roosevelt, FG Underhill, Walter C. Tukerman. Mais il n’a jamais eu un grand nombre de partenaires et a donc été désaffilié en 1895.
Open: Un match ou un tournoi joué sans handicap entre les équipes participantes.

Les poteaux: La distance entre les poteaux à toujours été de 8 yards, soit 7.30m. C’est le materiel qui à considérablement évolué; en Angleterre, ils utilisaient des poteaux de papier maché pour ensuite passer à quelque chose de plus pratiques et durable, les tiges de coing. Ils utilisaient également des poteaux couverts de jute, ou certains matériaux plastique. La hauteur minimum des poteaux est de 3 mètres. Les cages les plus anciens se trouvaient sur la place central d’Isfahan, en Iran elles dataient du XVIIème siècle et étaient faites naturellement de pierre. Il y a deux autres paires d’arcs en Inde, dans la ville de Bidar, vieilles de 300 à 400 ans.
Pénalité n°1: Infraction dangereuse et délibérée effectuée pour sauver un but dans la surface à proximité des buts. Il est retiré un but à l’équipe en tord et le jeu reprend à 10 yards de l’arc de l’équipe fautive, sans changer de coté.

Pénalité n°2: Coup franc tiré depuis 30 yards ou depuis l’endroit ou s’est produite la faute, au choix de l’équipe attaquée. L’équipe en tord doit en permanence se trouver derrière la ligne transversal et a au moins 30 yards de la balle. L’équipe qui tire le coup franc doit etre placé derrière la balle.

Pénalité n°3: Coup franc tiré à 40 yards; l’équipe en tord doit se trouver derrière la ligne transversal. L’autre équipe, au meme endroit que dans la pénalité numéro 2.
Pénalité n°4: Coup franc tiré à 60 yards. L’équipe en tord peut se trouver n’importe ou sur le terrain mais au minimum 30 yards de la balle.
Pénalité n*5: Coup franc tiré depuis l’endroit ou s’est produite la faute. L’équipe en tord doit se placer au minimum à 30 yards de la balle.

Pénalité n°6: Coup franc tiré à 60 yards à l’opposé du lieu ou s’est produite la faute pour que la balle puisse traverser la ligne transversal si elle à été lancée par l’équipe défensive. On l’apelle également le “corner”.

Pénalité n°7: Quand une équipe tire un coup franc et que l’adversaire ne respecte pas les règles, un deuxième coup franc similaire au premier est tiré, sauf si le coup franc à donné lieu à un but.
Comme dans les pénalités 2 et 3, si le coup franc tiré, avec l’avis de l’arbitre, pouvait donné lieu à un but mais qu’il avait été intercepté par les défenseurs, le but est donné. Si l’équipe attaquée n’éxécute pas la pénalité donnée, les défenseurs se voient accordés un corner à partir du milieu du terrain.

Pénalité n°8: Pénalité donnée lorsqu’une équipe retarde volontairement et trop longtemps le tir de son corner. La balle sera tirée au centre des deux équipes allignées perpendiculairement à la ligne transversale.

Pénalité n°9: Pénalité donné lorsque un jour blessé est incapable de continuer à jouer, le joueur qui à commis la faute sera sorti du jeu, à condition que son handicap soit plus élevé que le joueur blessé; si il ne l’est pas, c’est un autre joueur de l’équipe dont le handicap sera plus élevé qui sera sorti du terrain.

Pénalité n°10: Pénalité donnée lorsqu’un joueur à commis une action dangereuse et délibérée, ou pour un mauvais comportement pendant le jeu. Le joueur sera directement sorti du terrain et l’équipe à laquelle il appartient devra continuer à jouer à 3 jusqu’a la fin du match ou perd le jeu directement.
Phillippines: Le Polo a débuté aux Philippines entre 1903 et 1904, quand le général brigadier Henry T. Allen et d’autres, dont le capitaine Clyde V. Hunt qui iniciera plus tard le polo en Nouvelle Orléans et le docteur R.P Strong, très connu pour ces nombreuses études sur la médecine tropicale. Le polo se jouait à Bagumbayan. En 1904, le futur président (et l’auteur du livre “As to Polo”), William Cameron Forbes est arrivé sur l’ile et à reconnu le polo en tant que sport. Le premier tournoi a été organisé en 1907, en jouant 3 chukkers de 8 minutes chacun à cause du climat lourd et tropical de l’ile. La première compétition entre équipes s’est déroulée en 1909 avec la visite de joueurs venant de Hong-Kong.

Quilmes: Club de la banlieue de Buenos Aires, où le polo est pratiqué depuis très longtemps. Son équipe a été finaliste pour le premier Open de la Polo Association du Rio de la Plata. Peu de temps après, en 1894, ses membres, parmi lesquels sont comptés F. et J. Bennett, Christopher Hope, Frank Houlder, A. Murray Hudson, JM Mulally, Murray et Arthur T. Yeomans, sont passés à une autre entité, appelée Rangers.
La règle du losange: Lorsque l’on reproduit les 12 coups du polo sur un schéma, ils retombent tous sur la forme d’un losange. Ce n’est pas un losange rectangulaire; le coté gauche apparait légèrement en avant comparé au coté droit, c’est la raison pour laquelle les joueurs doivent se placer en parallèle du poiney lorsqu’ils tirent.

Singapour: Club au départ crée en Malaisie en 1886 à l’initiative des officiers du régiment britannique. Les premiers matchs se sont joués sur un terrain juste en face du fameux hotel Raffles; le terrain mesurait environ 300 yards de large sur 80 de long. A partir de 1899, les matchs ont commencé à se jouer sur un terrain au centre du vieil hippodrome sur la rue Balestier. Le nouveau terrain sur la rue Thomson n’est pas utilisé jusqu’en 1946 à cause de l’occupation japonaise.

Les tableaux: Les tableaux sur les cotés du terrain de jeu ne doivent pas exceeder 27 centimètres de hauteur. Les premiers tableaux en Argentine ont été placés ur le terrain de Hurlingham en 1908 ; elles avaient été offertes par Alejandro Drysdale. Aux Etats-unis,, ils ont été placés pour la première fois sur le terrain de Newport à l’initiative de Thomas Hitchcock en 1880. En Angleterre, ils ont été places sur le terrain d’Hurlingham, ici pour compenser la forme assez irrégulière du terrain (en forme de poire) qui affectait le jeu. En Inde, les tableaux n’ont jamais été utilisés.

Le terrain de jeu: A l’époque ou les Manipouriens jouaient au polo, toute la ligne de fond était prise en compte dans le jeu. Les limites du terrain étaient marquees par un petit fossé de quelques centimètres de profondeur. Edward Hartopp avait stipulé que les arcs devaient être à 300 yards de distance l’un de l’autre et c’est toujours le cas aujourd’hui. Sur les cotés se trouvaient des drapeaux qui signalaient les 150 et 200 yards. Le premier règlement d’Hurlingham à maintenu la règle des 300 yards si la taille du terrain le permettait. La largeur du terrain elle, allait de 150 à 200 yards. L’Association Américaine de Polo a éxigée d’autres règles. Les terrains de jeu devait être de 750 pieds de long et 500 pieds de large, et les arcs devait être de 24 pieds de long.

Uranga, Marcos Alberto: Joueur du Jockey Club y Pergamino; dirigeant argentin, fils de Carlos. Président de l’Association Argentine de Polo et directeur et premier président de la Fédération Internationale de Polo. Vainqueur du Championnat du Monde des Clubs dans son premier match en 1978 avec une équipe de Jockey Club.

Les commentaires sont fermés .